Navigation – Plan du site
La parfumerie grassoise dans tous ses états

état des sources sur la parfumerie grassoise aux archives départementales des Alpes-Maritimes

Alain Bottaro
p. 305-322

Texte intégral

Histoire d’un sauvetage et archives publiques

1La conservation des archives d’entreprises industrielles ou commerciales dans les dépôts d’archives publiques demeure la meilleure et souvent la seule garantie de pérennité de ces sources fondamentales de l’histoire économique d’un territoire. Cette garantie vaut aussi pour l’ouverture à la recherche.

2Pourtant, avant leur arrivée à bon port, d’une partie seulement, les fonds traversent les périls de l’obsolescence qui aboutit bien souvent à leur destruction. La sauvegarde patrimoniale se heurte à deux principaux obstacles qui relèvent pour l’un de la loi et pour l’autre des mentalités. Le cadre législatif français qui régit les archives privées laisse peu de moyen d’action à la puissance publique : si ce n’est quelques cas de fonds prestigieux en main privée classés Archives historiques par décret, le bon vouloir des propriétaires reste l’unique ressort de la protection.

3Ensuite, le regard porté sur les archives industrielles ou commerciales n’est pas de prime abord patrimonial, loin s’en faut. Pour leurs détenteurs elles sont directement liées à l’activité économique qui les a produites, voire à l’appareil de production dont elles occupent une partie des locaux. L’activité cessant, l’obsolescence les guettent, à l’instar du mobilier et des machines ou des édifices. Facteur aggravant pour les archives, le support papier, les plaques de verre, les films, les tirages photographiques qui les composent sont éminemment vulnérables et tributaires du maintien de bonnes conditions de conservation. Par ailleurs, certains édifices, des machines ou des objets bénéficient plus tôt d’une approche patrimoniale, tant ils sont perçus comme emblématiques de l’activité disparue, leur conférant du même coup une valeur mémorielle. L’accès des archives au statut patrimonial se révèle davantage problématique, par la banalité des supports, correspondances, registres comptables, mais aussi par l’esprit de collection qui tend à sauver uniquement les « beaux morceaux ».

4Ce contexte archivistique général met en lumière la chance qu’a l’histoire de la parfumerie grassoise de bénéficier de sources relativement abondantes. Il souligne surtout le militantisme local, de particuliers, du milieu associatif, des institutions cultuelles et des collectivités qui est mobilisé pour ce qu’il convient d’appeler un sauvetage, encore d’actualité.

5La création du Musée international de la parfumerie de Grasse en 1989 marque un tournant dans la sauvegarde des sites et des objets de la parfumerie. Il illustre une prise de conscience après la disparition d’entreprises centenaires et du déménagement des maisons subsistantes depuis leur berceau encore concentré dans la ville ancienne vers la périphérie du Plan de Grasse. Tandis que le MIP ouvrait ses portes, la « Mosquée de Chiris » était inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques et le siège des Établissements Roure était réhabilité. Les archives allaient bénéficier de cet élan, qui n’a pas cessé depuis. Ce sont ainsi les fonds des maisons Chiris, Tombarel, Lautier, Méro et Boyveau, Niel, Ossola, qui entrent aux Archives départementales, tandis que les archives des Établissements Cavalier étaient déposées aux Archives municipales de Grasse.

6Les fonds des parfumeries couvrent principalement la période 1840-1970, les documents comptables forment le noyau quantitativement le plus important, suivi de la correspondance reçue des clients et des fournisseurs. Les actes constitutifs des sociétés subsistent, dans bien des cas, ainsi que les procès-verbaux des assemblées générales des actionnaires ou des conseils d’administration. Le personnel comme la production apparaissent peu en tant que tels, c’est la comptabilité, livres de paie et inventaires de stocks, ou la correspondance générale qui renseignent sur le cœur de l’entreprise.

7En ce qui concerne les supports, les sources écrites constituent, sans surprise, la majorité des fonds. Mais les archives Chiris se détachent par la diversité des supports. On peut y repérer, liée à la production, une collection photographique constituée au début du xxe siècle de négatifs sur plaques de verre d’études de plantes à parfum et de vues de plantations. Enfin, dans les années 1920, les services commerciaux de l’entreprise ont commandé des films publicitaires décrivant le circuit de production, de la cueillette à la distillation.

8Mais, les fonds d’archives des parfumeurs, s’ils sont fondamentaux pour l’histoire du secteur, ne constituent pas la seule source ouverte à la recherche aux Archives départementales. Les archives publiques, administratives, judiciaires, notariales, les fonds des institutions d’Ancien Régime, forment un riche ensemble, au premier rang desquels on distinguera le fonds du tribunal de commerce de Grasse remontant à la période révolutionnaire. Les dépôts d’actes de société et de marques représentent des séries homogènes couvrant la seconde partie du xixe et la première moitié du siècle suivant.

9Enfin, les Archives départementales conservent le fonds sonore de témoignages oraux réalisés par le MIP auprès d’anciens professionnels de la culture des plantes à parfum entre 2010 et 2011.

L’état des sources

Archives de la parfumerie Chiris

032J 0001 : CONSTITUTION DE L’AFFAIRE, 1936-1968

032J 0002 - 0003 : CONSEILS ET ASSEMBLÉES, 1923-1967

032J 0004 - 0014 : DIRECTION GÉNÉRALE

  • 032J 0004 - 0006 : Information intérieure, 1945-1968

  • 032J 0007 - 00011 : Information extérieure et correspondance, 1931-1967

  • 032J 0012 - 0013 : Relations avec les syndicats de parfumerie, 1938-1976

  • 032J 0014 : Marchés de l’entreprise, 1939-1968

032J 0015 - 0017 : DOMAINE, 1920-1967

032J 0018 - 0019 : MATÉRIEL D’EXPLOITATION, 1898-1965

032J 0020 - 0022 : SERVICES FINANCIERS, 1936-1970

032J 0023 - 0107 : COMPTABILITÉ

  • 032J 0023 - 0088 : Comptabilité générale, 1922-1967

  • 032J 0089 - 0107 : Comptabilité annexe, 1950-1962

032J 0108 - 0115 : APPROVISIONNEMENTS ET FABRICATION

  • 032J 0108 - 0111 : Achats et importations, 1935-1967

  • 032J 0112 - 0115 : Fabrication, 1937-1981

032J 0115 - 0132 : Services commerciaux

  • 032J 0116 : Études de marché, 1907-1968

  • 032J 0117 - 0118 : Accords et contrats, 1929-1968

  • 032J 0119 - 0129 : Commandes et marchés, 1923-1968

  • 032J 0130 - 0132 : Statistiques de ventes, 1947-1968

032J 0133 - 0144 : Services techniques d’études

032J 0145 - 0149 : Personnel

  • 032J 0145 : Mouvements du personnel, 1940-1961

  • 032J 0146 - 0149 : Règlementation du travail et œuvres sociales, 1926-1973

032J 0150 - 0155 : DomaineS agricoleS,

032J 0156 - 0178 : Filiales et usines

  • 032J 0156 - 0158 : Argentine : Antoine Chiris SRL (Buenos Aires), 1951-1967

  • 032J 0159 - 0163 : Brésil : AC Ltda (Sao Paulo), 1950-1967

  • 032J 0164 : Chine : Société Française du Haut Yang Tzé (Chungking) ; Congo : Société Coloniale de la Ouaka, 1902-1948

  • 032J 0165 - 0167 : États-Unis : Antoine Chiris Company Inc. (New York), 1957-1968

  • 032J 0168 : Indes : Oriental Aromatics, et Anil Trading Company, Bombay, 1955-1968

  • 032J 0169 : Maroc : Établissements Aromag, 1950-1967

  • 032J 0170 - 032J 0174 : Maroc : Antoine Chiris (Casablanca), 1946-1967

  • 032J 0175 : Polynésie Française : Société Agricole de Mopélia (Tahiti), 1922-1928

  • 032J 0176 : Royaume-Uni : Antoine Chiris Limited (Londres et Epsom), 1947-1968

  • 032J 0177 - 032J 0178 : Vietnam : Ets Antoine Chiris, agence et plantation de Langson (Huê), 1939-1946

032J 0179 - 0184 : FILMS

032J - 0193 : Transferts de la Société

  • 032J 0185 - 0190 : U.O.P. FRAGANCES, 1961-1975

  • 032J 0191 : NAARDEN INTERNATIONAL HOLLAND, 1959-1984

  • 032J 0192 - 0193 : S.I.S.A., 1980-1984

40Fi 0001 - 0709 : PHOTOGRAPHIE

Archives de la parfumerie Tombarel frères

103J 0001 - 0002 : Conseils et assemblées

103J 0003 - 0006 : Personnel, 1884-1933

103J 0007 - 0009 : Correspondance, 1884-1947

103J 0010 - 0011 : Approvisionnements et fabrication, 1926-1970

103J 0012 - 0128 : Services commerciaux

  • 103J 0012 - 0026 : Service des ventes, 1937-1972

  • 103J 0027 - 0128 : Service des agents, succursales et distributeurs, 1915-1969

103J 0129 - 0155 : Comptabilité, 1882-1963

103J 0156 : Archives personnelles de Xavier Goby, 1877-1902

Archives de la parfumerie Lautier fils

120j 0001 : CONSTITUTION DE L’AFFAIRE, 1937

120J 0002 : DIRECTION GéNéRALE, 1941-1979

120J 0003 - 0004 : APPROVISIONNEMENT ET FABRICATIONS, 1905-1934

120J 0005 - 0007 : SERVICES COMMERCIAUX, 1876-1958

120J 0008 : SERVICES TECHNIQUES D’éTUDES, 1898-1957

Archives des établissements J. Mero et Boyveau

117J 0001 - 0013bis : DIRECTION GÉNÉRALE, 1935-1968

117J 0014-117J 0015 : MATÉRIEL D’EXPLOITATION, 1920-1953

117J 0016-117J 0021 : SERVICES FINANCIERS, 1919-1956

117J 0022-117J 0030 : COMPTABILITÉ, 1900-1970

117J 0031-117J 0036 : APPROVISIONNEMENT ET FABRICATION, 1927-1950

117J 0037-117J 0044 : SERVICES COMMERCIAUX, 1902-1968

117J 0045-117J 0053 : PERSONNEL, 1923-1969

117J 0054 : CORRESPONDANCE, 1937-1957

117J 0055 - 0056 : FILIALES ET USINES, 1932-1940

117J 0057 : AFFAIRES PERSONNELLES, 1923-1949

Archives de la parfumerie Niel

210j 0001 : DIRECTION, 1923-1935

210j 0002-0021 : SECRÉTARIAT, 1842-1987

210j 0022-0024 : PERSONNEL, 1878-1979

210J 0025-0075 : COMPTABILITÉ

  • 210J 0025-0039 : Comptabilité générale, 1863-1992

  • 210J 0040-0075 : Comptabilité annexe, 1885-1988

210j 0076-0086 : FABRICATION

  • 210j 0076-0080 : Approvisionnement, 1861-1987

  • 210j 0081-0086 : Production, 1880-1982

210j 0087-0096 : SERVICE COMMERCIAL, 1870-1985

210j 0097-0100 : DOCUMENTATION, 1925-1979

Fonds Yvonne Ossola

260J 0254 - 0288 : PARFUMERIE COURT-OSSOLA

260J 0254 : ACTES CONSTITUTIFS, 1862

260J 0255 - 0255 : SECRÉTARIAT, 1885-1889

260J 0256 - 0258 : AFFAIRES JURIDIQUES, 1825-1906

260J 0259 - 0262 : FINANCES, 1827-1911

260J 0263 - 0268 : PRODUCTION, 1859-1936

260J 0269 - 0288 : SERVICES COMMERCIAUX, 1834-1932

Fonds MIP – Archives sonores

10Entretiens réalisés par Laetitia Cabocco

11Témoignage de Jean Bianchi
Document 40AV 0001
Durée du document : 00:30:15
Témoignage de Jean Bianchi sur la production de roses à la Colle-sur-Loup et sur la fête dédiée à cette fleur.
Entretien réalisé le 28 octobre 2010 à la Colle-sur-Loup dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Les terres de la famille Bianchi à La Colle-sur-Loup [03:13]

Plage 02 – La production de roses : une activité économique importante [01:51]

Plage 03 – La Fête des roses : de la genèse à son déclin (1952-1960) [04:14]

Plage 04 – Les raisons de la fin de la production des roses à La Colle-sur-Loup. La nostalgie d’une époque révolue [04:14]

Plage 05 – La Fête des roses : les défilés, l’élection de la Reine des roses, la retraite aux flambeaux, les chants provençaux [06:36]

Plage 06 – La récolte des roses, l’usine de distillation de La Colle-sur-Loup, la main-d’œuvre italienne [05:00]

Plage 07 – Souvenirs des études au lycée de Nice et d’évènements de la seconde guerre mondiale [04:05]

12Témoignage de Renée Pugi
Document 40AV 0003
Durée du document : 00:41:56
Témoignage de Renée Pugi, présidente de la coopérative agricole Le Nérolium à Vallauris, sur la culture du bigaradier, sur les produits issus de l’oranger et sur la vie autour de la récolte.
Entretien réalisé le 1er décembre 2010 à Vallauris dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – La coopérative agricole Le Nérolium : ses origines, son mode de fonctionnement, son rôle, la distillation [10:18]

Plage 02 – L’exploitation des produits issus de l’oranger : son évolution depuis la création de la coopérative [10:05]

Plage 03 – L’exploitation de l’oranger : une activité en déclin [02:50]

Plage 04 – Fleurs de jasmins et fleurs d’orangers : deux types de récoltes différentes [03:06]

Plage 05 – L’exploitation familiale de bigaradier fondée par l’arrière grand-père : les techniques de cueillette, la main-d’œuvre piémontaise, les coutumes locales [09:26]

Plage 06 – La perpétuation de la fête de la Saint-Sauveur [01:00]

Plage 07 – Le Nérolium : un vestige du patrimoine industriel vallaurien [00:42]

Plage 08 – La production de citron : une culture accessoire [01:05]

Plage 09 – Les quartiers de Vallauris propices à la culture de l’oranger [01:36]

Plage 10 – Le canal de la Siagne, facteur du développement de la culture des orangers [01:18]

13Témoignage de Marie-Antoinette Giorsetti
Document 40AV 0004
Durée du document : 00:49:37
Témoignage de Marie-Antoinette Giorsetti sur les cultures du bigaradier et du jasmin et de la fête de l’oranger au Bar-sur-Loup.
Entretien réalisé le 1er décembre 2010 au Bar-sur-Loup dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – L’exploitation agricole familiale : l’entretien des orangers, la récolte des fleurs d’orangers et des oranges, leur commercialisation [10:05]

Plage 02 – L’usage du fruit : les colanes pour la fabrication du vin d’orange, la pulpe pour la confiture [08:17]

Plage 03 – La Fête traditionnelle de l’oranger au Bar-sur-Loup [05:56]

Plage 04 – Une journée de cueillette de la fleur d’orangers : les techniques de cueillettes, les tenues vestimentaires, un revenu complémentaire pour les familles, l’atmosphère champêtre [09:24]

Plage 05 – La récolte des plantes à parfum : une activité en déclin [02:59]

Plage 06 – La culture du jasmin : un travail pénible [01:48]

Plage 07 – L’exploitation agricole familiale : la gestion de la production, les rapports avec les courtiers [04:48]

Plage 08 – Petites et grandes exploitations [03:04]

Plage 09 – La distillerie et l’eau de fleur d’oranger [02:54]

14Témoignage de Maryse Grosso
Document 40AV 0005
Durée du document : 00:26:51
Témoignage de Maryse Grosso sur le domaine Roubot à Mouans-Sartoux, domaine de 11 hectares que sa famille a exploité durant de nombreuses années et actuellement emplacement des jardins du Musée International de la Parfumerie de Grasse.
Entretien réalisé le 1er décembre 2010 à Mouans-sartoux dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – La ferme familiale de Mouans-Sartoux : culture du jasmin et de la rose, production maraîchère, élevage bovin [04:13]

Plage 02 – L’exploitation du quartier Saint-Marc à Grasse : la production de rose et la concurrence étrangère [04:00]

Plage 03 – L’emploi de main-d’œuvre étrangère : Espagnols et Maghrébins [02:28]

Plage 04 – Les techniques de production de la rose [07:19]

Plage 05 – La ferme de Mouans-Sartoux : un affermage en baux distincts [02:00]

Plage 06 – Le déclin de l’activité maraîchère dans le bassin grassois [02:14]

Plage 07 – Les rapports des producteurs de plantes à parfum avec la coopérative Cooparfum [01:51]

Plage 08 – La production et la cueillette du jasmin [02:26]

15Témoignage de Guy Boselli
Document 40AV 0006
Durée du document : 00:49:50
Témoignage de Guy Boselli, sur la culture du bigaradier et sur la vie sociale autour de la récolte au Bar-sur-Loup.
Entretien réalisé le 12 janvier 2011 au Bar-sur-Loup dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Souvenirs de l’enfance : les terroirs, les règlements d’arrosage, les récoltes de plantes à parfum, les traditions [15:15]

Plage 02 – Les plantes à parfum du pays grassois et la concurrence étrangère [04:07]

Plage 03 – Les relations producteurs et courtiers [03:42]

Plage 04 – Anecdotes et types de récoltes des différentes plantes à parfum [06:31]

Plage 05 – L’extraction et la qualité des essences végétales [05:02]

Plage 06 – Les récoltes rythmées par les saisons. Les difficultés de la vie à la campagne [08:46]

Plage 07 – La production de jasmin à Bar-sur-Loup : une activité en déclin [02:00]

Plage 08 – La Fête de l’oranger [03:58]

16Témoignage d’Henriette et Marcel Fiancette
Document 40AV 0008
Durée du document : 01:02:02
Témoignage d’Henriette et Marcel Fiancette sur la Coopérative agricole de La Colle-sur-Loup et sur les cultures du terroir collois.
Entretien réalisé le 23 novembre 2010 à La Colle-sur-Loup dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – La Coopérative des propriétaires de fleurs naturelles de La Colle-sur-Loup, Saint-Paul et Villeneuve-Loubet, l’usine de distillation [07:43]

Plage 02 – L’aide apportée par les enfants lors des récoltes [03:16]

Plage 03 – Les relations entre producteurs et parfumeurs [02:54]

Plage 04 – La production de rose traitée par la Coopérative entre 1908 et 1995 [15:40]

Plage 05 – Le rôle social de la Coopérative. L’usine de distillation sur les bords du Loup [04:47]

Plage 06 – Les structures de production partagées entre ferme et métayage [01:54]

Plage 07 – La fête de la Rose et la présence de personnalités [05:33]

Plage 08 – Un terroir qui a connu des productions agricoles variées [05:00]

Plage 09 – La vente de la production maraîchère : les commissionnaires, les marchés de gros de Grasse et de Nice [03:17]

Plage 10 – Évolution et diversification de la production des plantes à parfum à La Colle-sur-Loup [07:48]

Plage 11 – Gestion et dissolution de la Coopérative de La Colle-sur-Loup [03:43]

17Témoignage de Jean-Claude Schumacher
Document 40AV 0009
Durée du document : 02:12:23
Témoignage de Jean-Claude Schumacher, conseiller technique en horticulture florale à la Chambre d’Agriculture de Nice.
Entretiens réalisés les 29 octobre et 17 novembre 2010 à Grasse dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – La violette : son histoire, les traditions attachées à la plante, son acclimatation à Tourrettes-sur-Loup [05:42]

Plage 02 – Les techniques de production de la violette [05:49]

Plage 03 – Une reconversion salutaire pour les producteurs de violettes : la vente de fleurs cristallisées [06:28]

Plage 04 – Les différentes méthodes de commercialisation de la production de violettes [02:58]

Plage 05 – Le Musée de la violette et la Fête de la violette à Tourrettes-sur-Loup [04:34]

Plage 06 – La culture du mimosa : ses caractéristiques [08:30]

Plage 07 – Les aides d’Azur Mimosa et d’Europe Mimosa en faveur des producteurs de mimosa à la suite de calamités agricoles de 1985-1986 [01:44]

Plage 08 – Les techniques de récolte du mimosa, la production dans les Alpes-Maritimes [09:26]

Plage 09 – Azur Mimosa : un outil d’identité locale au service des producteurs [05:21]

Plage 10 – Les avantages de la production couplée du mimosa et de l’eucalyptus [03:18]

Plage 11 – La lutte contre l’ophelimus maskelli, parasite ravageur de l’eucalyptus [07:00]

Plage 12 – Le jasmin : les zones propices à sa culture, les raisons de la baisse de sa production en pays grassois, les techniques culturales [11:16]

Plage 13 – La lutte contre les maladies du jasmin [03:33]

Plage 14 – Réflexion sur la réduction de la pénibilité du travail de cueillette du jasmin [06:15]

Plage 15 – Le rôle de la coopérative Cooparfum de Grasse [02:24]

Plage 16 – La répartition géographique des plantes à parfum selon les conditions climatiques locales [04:02]

Plage 17 – Jean-Claude Schumacher : conseiller agricole dans la zone Cannes-Grasse [03:00]

Plage 18 – Les actions des collectivités locales de l’ouest du département et de la Chambre d’agriculture pour la création d’activités agricoles [06:35]

Plage 19 – À propos de l’emploi de la main-d’œuvre italienne dans le secteur horticole [04:29]

Plage 20 – La production de la rose de mai ; deux facteurs qui expliquent son déclin : un territoire limité et un marché peu porteur [07:42]

Plage 21 – Les types de roses exploités en pays grassois [04:55]

Plage 22 – Les Alpes-Maritimes : un territoire qui ne se prête pas à la culture de la lavande [01:59]

Plage 23 – L’évolution des techniques de production de la rose de mai [14:25]

18Témoignage de Constant Viale
Document 40AV 0010
Durée du document : 01:14:56
Témoignage de Constant Viale sur la culture des plantes à parfum.
Entretien réalisé le 18 novembre 2010 à Grasse dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – L’installation de sa famille, originaire du Piémont, dans les années 1920 en Provence [03:53]

Plage 02 – Son parcours scolaire et professionnel, son engagement dans les organisations professionnelles agricoles [03:33]

Plage 03 – Les causes du déclin de la production laitière dans la région grassoise [02:00]

Plage 04 – Une nécessaire reconversion en entrepreneur de travaux agricoles [02:06]

Plage 05 – L’agriculture grassoise, l’évolution du paysage, le déclin des cultures de plantes à parfum [07:31]

Plage 06 – La sauvegarde du patrimoine floral et la conservation des espèces : tubéreuses et narcisses [08:40]

Plage 07 – Les plantes autrefois cultivées dans la région. L’emploi des pesticides [08:11]

Plage 08 – Évocation des tâches quotidiennes à la ferme [05:22]

Plage 09 – À propos du canal de la Siagne [11:19]

Plage 10 – Vers une production labellisée de la culture biologique florale [09:59]

Plage 11 – Les cultures du réséda, de la violette, de la menthe et de la verveine [03:53]

Plage 12 – Témoin de la lente mutation qui a mis pratiquement fin à la production florale grassoise [04:17]

Plage 13 – Le domaine de la Paoute [03:41]

19Témoignage de Marie-Thérèse Roustan
Document 40AV 0011
Durée du document : 01:09:38
Témoignage de Marie-Thérèse Roustan, sur la distillation des plantes sauvages et l’exploitation des jonquilles.
Entretien réalisé le 3 décembre 2010 à Grasse dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – La cueillette de la jonquille dans les années 1925-1930 [02:06]

Plage 02 – Son père “Roustan farigoulette’’, distillateur de plantes sauvages, producteur-récoltant de lavande et de lavandin à Saint-Géniez de Dromon et à Ribiers [11:45]

Plage 03 – Souvenir de sa grand-mère et de l’usage du dialecte grassois [02:29]

Plage 04 – Les pratiques communautaires : la taille et les marques [05:40]

Plage 05 – La propriété familiale du quartier Saint-Marc à Grasse. Les modes de vie : la lessive à la cendre (bugade), l’alimentation [05:43]

Plage 06 – L’exploitation familiale à Peymeinade : des terrains disséminés sur le territoire communal, les méthodes de travail [06:35]

Plage 07 – Les techniques de cueillette de la jonquille [05:43]

Plage 08 – Le contrôle de qualité des fleurs de jasmins à l’arrivée dans l’usine de distillation [03:01]

Plage 09 – Les techniques de production de la jonquille : la main-d’œuvre, la préparation des cultures, l’esprit de famille dans les exploitations, la livraison de la production [06:53]

Plage 10 – Les autres productions : lavande et menthe poivrée. La distillation. Le travail rythmé par les saisons. Le hanneton, parasite de la jonquille [06:46]

Plage 11 – L’exploitation familiale de Peymeinade : des terres propices à la culture de la jonquille [02:27]

Plage 12 – Les raisons de la fin de la production de jonquilles [03:28]

Plage 13 – Les cultures de remplacement : la sauge sclarée, la vigne, le blé et l’avoine [01:38]

Plage 14 – Le lavandin : culture, récolte et distillation [04:51]

20Témoignage de Marie-Claire Risso
Document 40AV 0012
Durée du document : 00:47:54
Témoignage de Marie-Claire Risso, sur la production de violettes à l’air libre.
Entretien réalisé le 3 décembre 2010 à Grasse dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Le rendement de la production de violettes à l’air libre tributaire des conditions climatiques [04:37]

Plage 02 – Les difficultés actuelles de la profession [02:54]

Plage 03 – Le groupement coopératif de la violette : ses contraintes et ses limites [02:57]

Plage 04 – La dilution de la notion de solidarité au sein de la profession [02:31]

Plage 05 – Ses grands-parents, originaires d’Italie, à l’origine de l’exploitation familiale. L’évolution des techniques de production [04:28]

Plage 06 – La production de violettes à usage de la parfumerie. Les relations entre producteurs et courtiers [05:15]

Plage 07 – Les caractéristiques des exploitations agricoles [03:39]

Plage 08 – Les techniques de production de la violette [12:14]

Plage 09 – Les années de gel : 1956 et 1963 [01:11]

Plage 10 – La participation des exploitants à la Fête de la Violette [03:55]

Plage 11 – Le conditionnement et la vente des violettes [03:45]

21Témoignage d’Andrée et Paul Chiocci
Document 40AV 0013
Durée du document : 01:03:59
Témoignage d’Andrée et Paul Chiocci, sur la culture de la rose et du jasmin.
Entretien réalisé le 27 janvier 2011 à Plascassier dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Introduction [00:43]

Plage 02 – La culture des plantes à parfum : la rose et le jasmin [06:13]

Plage 03 – Les techniques de culture du jasmin : la préparation du sol, l’irrigation, l’entraide entre voisins [04:45]

Plage 04 – Au temps où l’on cultivait la vigne. L’atmosphère conviviale des campagnes [04:04]

Plage 05 – Les techniques de la greffe du jasmin, le buttage des pieds, la météorologie empirique, les traitements phytosanitaires [07:04]

Plage 06 – La fluctuation du prix de vente des fleurs à parfum [06:24]

Plage 07 – La culture des fleurs à parfum : le plaisir de la cueillette, la main-d’œuvre italienne, une tâche pénible [08:02]

Plage 08 – La reprise de l’exploitation familiale par leur fils [03:48]

Plage 09 – Souvenirs de l’enfance et du travail en famille dans les campagnes [05:08]

Plage 10 – Les chants pendant les récoltes, les relations avec le personnel saisonnier [04:12]

Plage 11 – Les modes de vie : les loisirs, les relations sociales et le progrès technique [05:17]

Plage 12 – La scolarisation jusqu’au niveau du Certificat d’études [02:06]

Plage 13 – Un terroir en mutation, une production de jasmin en déclin [03:12]

Plage 14 – Les pesanteurs sociologiques de l’époque [02:26]

22Témoignage de deux auribelloises sur la cueillette du jasmin
Document 40AV 0014
Durée du document : 00:40:53
Témoignage de deux auribelloises sur la cueillette du jasmin.
Entretien réalisé le 8 mars 2011 à Auribeau-sur-Siagne dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Introduction [01:42]

Plage 02 – Les récoltes de plantes à parfum : l’aide apportée par les enfants, les propriétaires et les terres de production, un revenu complémentaire pour les familles [05:21]

Plage 03 – La vente de la production : les courtiers [02:19]

Plage 04 – La cueillette des fleurs de jasmin : un travail en famille, la garde des jeunes enfants [03:11]

Plage 05 – La cueillette des fleurs de jasmin : un travail saisonnier en déclin et faiblement rémunéré [02:59]

Plage 06 – La cueillette des fleurs de jasmin : l’ambiance pendant la cueillette, une main-d’œuvre essentiellement féminine [02:46]

Plage 07 – La cueillette des fleurs de jasmin : l’hébergement des saisonniers, les conditions de vie, une main-d’œuvre essentiellement locale [04:30]

Plage 08 – Les techniques de culture du jasmin. Le souci pour les cueilleuses de se prémunir du soleil et de la chaleur [03:47]

Plage 09 – Les rapports avec les employeurs, la libre répartition des espaces de cueillette, les relations avec la main-d’œuvre italienne [05:35]

Plage 10 – Le tri du mimosa : un travail fastidieux et éprouvant [02:50]

Plage 11 – La vie quotidienne dans les années cinquante et le manque de commodités [01:06]

Plage 12 – À propos de la procession du 8 septembre à Notre Dame de Valcluse à Auribeau-sur-Siagne [04:18]

23Témoignage de Jeanne Denal et Roger Falicon
Document 40AV 0016
Durée du document : 00:38:52
Témoignage de Jeanne Denal et Roger Falicon sur la culture de la tubéreuse.
Entretien réalisé le 29 mars 2011 à Pégomas dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – La production de la tubéreuse : les techniques de culture [08:11]

Plage 02 – Les raisons de l’abandon de la production de la tubéreuse [02:46]

Plage 03 – Des types de récoltes différentes pour la tubéreuse et la fleur de jasmin [01:39]

Plage 04 – La production de la tubéreuse : l’aide apportée par les enfants lors des récoltes [01:03]

Plage 05 – La production de la tubéreuse : l’évolution de la culture, la vente de la production, la main-d’œuvre [04:37]

Plage 06 – La production de la tubéreuse : l’enfleurage, les variétés de bulbe et le tri, le prêt des terrains pour la culture de la tubéreuse [06:31]

Plage 07 – Les autres productions locales, la distillerie de la coopérative agricole de Pégomas, l’influence prédominante des parfumeurs [08:40]

Plage 08 – Une tâche nécessaire pour le renouvellement de la production de la tubéreuse : le tri des bulbes [05:05]

24Témoignage d’Émile Bongiovanni
Document 40AV 0017
Durée du document : 00:41:54
Témoignage d’Émile Bongiovanni, commissionnaire en fleurs.
Entretien réalisé le 2 mai 2011 à Auribeau-sur-Siagne dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Présentation du métier de commissionnaire [07:10]

Plage 02 – Les causes du déclin de cette profession [02:29]

Plage 03 – L’évolution des conditions de travail. Le rôle du commissionnaire dans la préparation des livraisons, la notion de stock [07:22]

Plage 04 – L’emploi d’une main-d’œuvre saisonnière et locale et les modes de rémunération pour les récoltes [05:05]

Plage 05 – La modernisation de la récolte de la sauge sclarée dans les Alpes-de-Haute-Provence et dans les Hautes-Alpes [03:36]

Plage 06 – Commissionnaire : un métier agréable. Les relations entre courtiers : entente et solidarité [05:59]

Plage 07 – Les productions locales de plantes à parfum dans la région grassoise [05:19]

Plage 08 – La salle de pesée du mimosa [01:08]

Plage 09 – Les producteurs de violette de Tourrettes-sur-Loup [02:18]

Plage 10 – Les commissionnaires en fleurs de bigaradier [01:02]

25Témoignage de Cécile Caillieret
Document 40AV 0018
Durée du document : 00:45:00
Témoignage de Cécile Caillieret sur la production et l’exploitation du mimosa.
Entretien réalisé le 9 mai 2011 à Pégomas dans le cadre de la collecte de témoignages oraux sur le thème des plantes à parfum en pays grassois.

Plage 01 – Une famille ancrée dans l’agriculture depuis plusieurs générations [02:01]

Plage 02 – Les conditions requises pour la culture du mimosa [07:05]

Plage 03 – Les techniques de production du mimosa [06:48]

Plage 04 – Les procédures de conditionnement du mimosa, la commercialisation du produit, les contraintes de production [16:38]

Plage 05 – Une culture complémentaire et parfois de substitution : l’eucalyptus [03:40]

Plage 06 – La culture du mimosa : une activité agricole confidentielle [02:59]

Plage 07 – Les difficultés rencontrées par la profession en matière de recherche d’amélioration du produit et dans le réseau de distribution commerciale [05:32]

Fonds d’archives publiques

Corporations

Document 04E 018, corporations de métiers de Grasse.- Gantiers et parfumeurs dont statuts, 10 p. (1720-1768).

Sénéchaussée de Grasse

Document 07B 0526, inventaires après décès, mises et levées de scellés : Pierre Girard, parfumeur de Grasse (1700).

Document 07B 0533, inventaires après décès, mises et levées de scellés : Jean Debézieux, marchand parfumeur (1776).

Document 07B 0562, verbaux d’assemblées de créanciers de faillites, bilans. marchands de Grasse (1790), Joseph Guirard, marchand parfumeur de Mouans (1790).

Évêché de Grasse

Document G 0672, pièces à l’appui des comptes de l’économe administrateur du chapitre.- Payé à Debézieux, parfumeur à Grasse, 21 l., 13 s., pour « une caisse eau de fleur d’orange, savonnettes, pommades et essences » (1740).

Évêché de Vence

Document G 1636, papiers Surian.- 3/ Note et prix des marchandises de chez Antoine Artaud, marchand parfumeur de Grasse (s.d.).

Fonds du district de Grasse

Document 01Q 0182, séquestre et liquidation des biens nationaux de première origine.- Corporations des parfumeurs (1792-an X).

Fonds de la préfecture des Alpes-Maritimes

Document 09M 0001, industries.- Listes des manufacturiers et fabricants « les plus distingués » de l’arrondissement de Grasse (1810) ; état des fabriques de savon de la ville de Grasse (1818) ; rapports sur la situation du commerce et de l’industrie (en particulier sur la fabrication des huiles d’olive et des produits de parfumerie) (1832-1850, 1856, 1858, 1860, 1884) ; législation sur les marques de fabrique française et étrangère (1876-1883).

Document 02O 0488, affaires communales GRASSE.- Squares et jardins : inauguration du jardin d’essai des plantes à parfum (1930).

Document 02O 0489, affaires communales GRASSE.- Galeries souterraines : autorisations données à des parfumeurs pour faire communiquer leurs laboratoires (1864-1865, 1894), 2 plans (1864, 1894).

Document 04M 0074, rapports de police et de gendarmerie et comptes-rendus périodiques adressés par le sous-préfet de Grasse au préfet du Var (1850-1851). À noter : série de vols notamment chez les parfumeurs grassois (1850-1851).

Document 05M 0332, dossiers d’instruction des établissements dangereux, insalubres ou incommodes.- Grasse : François Rolland (dépôt de 2 000 litres d’essence) ; Léon Chiris (extraction de parfums par les hydrocarbures) ; Sornin et Compagnie (extraction de parfums par les hydrocarbures) ; Société Lucien Toussaint Piver (établissement d’un atelier pour le traitement en grand des fleurs par les hydrocarbures) ; Pilar frères (extraction des parfums par les hydrocarbures) ; Société anonyme Roure, Bertrand fils et Justin Dupont (usine d’extraction des parfums par les hydrocarbures no 238) ; Lautier fils (établissement pour l’extraction du parfum des fleurs par les hydrocarbures) ; Louis Clerne (extraction de parfums par les hydrocarbures) ; M.M Crep-Martineug (demande d’établissement d’une usine pour l’extraction de parfums par les hydrocarbures), 1867-1912.

Document 05M 0510, dossiers d’instruction des établissements dangereux, insalubres ou incommodes.- Grasse : syndicat agricole des producteurs de fleurs pour la parfumerie de l’arrondissement de Grasse No 2450 (dépôt d’essence), 1934.

Fonds de la sous-préfecture de Grasse

Document 02Z 0087, Association du Jardin d’Essai des Plantes à Parfums de la région de Grasse et du Sud-Est (1926-1931).

Fonds du tribunal de commerce de Grasse

Document 06U 03/0018, dépôt d’actes.- Actes de sociétés : société Laugier père et fils à Grasse (fabrication et commerce de parfumerie), 1812-1823, société de parfumerie, fruits secs et autres à Grasse, 1828, société Muraour à Grasse (exploitation d’un fond de parfumerie), 1839.

Document 06U 03/0020, dépôt d’actes.- Actes de sociétés : société Brun et Dumay à Grasse (fabrication et vente de savons), 1870 ; société Bertrand frères à Grasse (commerce de parfumerie, distillation, essences et autres articles s’y rattachant), 1869 ; société Court fils et Martelly-Escoffier à Grasse (parfumerie), 1868-1870 ; société Court fils à Grasse (parfumerie), 1867 ; société F.Rancé et Cie à Grasse (parfumerie), 1881 ; société P.Mottet et Cie à Grasse (parfumerie), 1881.

Document 06U 03/0021, dépôt d’actes.- Actes de sociétés : société Sorio et Andrioli (parfumerie et distillation), 1887.

Document 06U 03/0022, dépôt d’actes.- Actes de sociétés : société Bernard Escoffier fils à Grasse (fabrication et vente de matières premières à l’usage de la parfumerie), 1887 ; société F.Brun et Bonnet (parfumerie et distillerie), 1887 ; société Payan et Bertrand à Grasse (parfumerie et distillerie), 1887, 1893 ; société ouvrière de la ferblanterie Gaziglia Carlin et Cie à Grasse (ferblanterie), 1887, 1898 ; société Warrick frères à Grasse (parfumerie, distillerie), 1887-1901 ; société F.Maubert et Isnard à Grasse (puis Isnard frères) à Grasse (parfumerie, distillerie), 1888-1919 ; société Massas frères à Grasse (parfumerie et distillation, essences, huiles), 1891 ; société Bertrand frères à Grasse (parfumerie), 1891, 1906 ; société Jusbert et Monschein à Grasse (fabrique de parfumerie), 1891 ; société Schmoller et Bompard à Grasse (commerce de la parfumerie et des huiles), 1891 ; société Ambroise Chier à Grasse (chaudronnerie), 1891 ; société Geoffroy fils et Compagnie à Grasse (parfumerie), 1891 ; société Guerin et Suche à Vence (commissionnaires en fleurs de parfumerie et marchands d’engrais), 1891-1892 ; société J.Peloux à Grasse (chaudronnerie mécanique), 1892 ; société Berenger jeune à Grasse (fabrique de parfumerie), 1893 ; société Hugues ainé à Grasse (fabrication de matières premières pour la parfumerie).

Document 06U 03/0227, dossiers de faillites.- Trotabas Honoré, parfumeur à Grasse (1861).

Document 06U 03/0229, dossiers de faillites.- Brun Jean Honoré, parfumeur à Grasse (1865) ; Mus Joseph et Henri, parfumeurs à Grasse (1866).

Document 06U 03/0233, dossiers de faillites.- Trotabas Honoré, parfumeur à Grasse (1866).

Document 06U 03/0264, dossiers de faillites.- Crouët Jean Honoré Gervais, parfumeur à Grasse (1888).

Document 06U 03/0022, dépôt d’actes.- Actes de sociétés : société Bernard Escoffier fils à Grasse (fabrication et vente de matières premières à l’usage de la parfumerie), 1887 ; société F.Brun et Bonnet (parfumerie et distillerie), 1887 ; société Payan et Bertrand à Grasse (parfumerie et distillerie), 1887, 1893 ; société ouvrière de la ferblanterie Gaziglia Carlin et Cie à Grasse (ferblanterie), 1887, 1898 ; société Warrick frères à Grasse (parfumerie, distillerie), 1887-1901 ; société F.Maubert et Isnard à Grasse (puis Isnard frères) à Grasse (parfumerie, distillerie), 1888-1919 ; société Massas frères à Grasse (parfumerie et distillation, essences, huiles), 1891 ; société Bertrand frères à Grasse (parfumerie), 1891, 1906 ; société Jusbert et Monschein à Grasse (fabrique de parfumerie), 1891 ; société Schmoller et Bompard à Grasse (commerce de la parfumerie et des huiles), 1891 ; société Ambroise Chier à Grasse (chaudronnerie), 1891 ; société Geoffroy fils et Compagnie à Grasse (parfumerie), 1891 ; société Guerin et Suche à Vence (commissionnaires en fleurs de parfumerie et marchands d’engrais), 1891-1892 ; société J.Peloux à Grasse (chaudronnerie mécanique), 1892 ; société Berenger jeune à Grasse (fabrique de parfumerie), 1893 ; société Hugues ainé à Grasse (fabrication de matières premières pour la parfumerie) société Henri Muraour et Compagnie à Grasse (parfumerie et tous articles s’y rattachant), 1893-1894 ; société L.T. Piver et Cie (parfumerie), 1893-1896 ; société Aimé Dubost et Burlat à Grasse (fleuriste pépiniériste), 1893, 1897 ; société P.Robertet et Cie (commerce de matières premières pour la parfumerie), 1894 ; société caisserie centrale Javel et Aune à Grasse (fabrication mécanique des caisses et caissons d’emballage pour la parfumerie et autres industries, le sciage, le rabotage et apprêts des bois de menuiserie et autres), 1894 ; société Javel et Cie à Grasse (fabrication mécanique de caisses et caissons d’emballages pour la parfumerie et autres industries, sciage et rabattage des bois de menuiserie), 1896 ; société Boyveau Sittler et Baube à Grasse (exploitation du commerce de la parfumerie, distillation, essences, huiles), 1894.

Document 06U 03/0023, 1896-1898

Dépôt d’actes.- Actes de sociétés : société Antoine Alphonse fils et frères à Grasse (parfumerie), 1896 ; société P.Cresp et Cie à Grasse (exploitation d’un commerce d’huile et de parfumerie et des matières premières s’y rattachant), 1897 ; société B.Lantoin et compagnie à Grasse (achat et revente de tous objets de verrerie et achat et façonnage de l’osier se rattachant à la verrerie), 1897 ; société Sozio et Andrioli à Grasse (parfumerie et distillerie), 1897

Document 06U 03/0270, 1904-1905

Dossiers de faillites.- Serve Jean-Pierre, fabricant parfumeur à l’Usine des Loubonnières à Grasse (1904).

Document 06U 03/0271, 1905-1906

Dossiers de faillites.- Hugues Augustin Marius, fabricant parfumeur, Hugues fils et Cie, à Grasse (1906).

Document 06U 03/0277, 1914-1924

Dossiers de faillites.- Reby Marie épouse Daver Louis Joseph, commerçante en parfumerie à Grasse (1914) ; Raynaud Adrien et Hugues Claude, société en nom collectif Ad.Raynaud et Cl.Hugues, parfumeurs à Grasse (1924).

Document 06U 03/0276, 1914

Dossiers de faillites.- Palix Gaston, parfumeur à Grasse (1914) ; Cresp Honoré, société Cresp Martinenq, fabricant parfumeur à Grasse (1914).

Document 06U 03/0278

Dossiers de faillites.- Muraour Henri, société anonyme Henri Muraour et Cie, parfumeur à Grasse (1924).

Document 06U 01/0275, dossiers de procédure de faillites.-Charabot Joseph, parfumeur-distillateur à Cannes (1902).

Documents 06U 03/0040 - 03/0048, 1858-1929

Dépôts de marques de fabrique : registres.

Fonds du Tribunal de première instance de Grasse

Document 03U 02/0647

Rapports d’experts

Plan et dessin à la plume en élévation de l’usine de parfumerie Chiris à Grasse (novembre 1871)

Fonds de la direction départementale de l’enregistrement, des domaines et du timbre.- Bureau de Grasse

Document 02Q 0361 Impôts des sociétés : Compagnie africaine des plantes à parfum (1936-1950)

Fonds du Tribunal de première instance de Nice

Document 03U 01/1144 Rapports d’expertises civiles

À noter : plan de la succession Williers Meynell à Nice Carabacel, plan en couleurs des installations des établissements industriels Warrick de fabrication d’huile d’amande douce et parfums à Nice Longchamp.

Fonds Notariaux

Document 03E 001/403 du germinal an III au thermidor an VIII

Protocole de Blaise Jaume

À noter : inventaire des meubles, effets, linges et marchandises de Blaise Laugier, marchand parfumeur, acte du 4 prairial an VIII (24 mai 1800) fo 448

Document 03E 078/142 du 01/01/1832 au 12/06/1832.

Minutes de François Augustin Sauvaire

À noter : acte du 21 mai 1832, inventaire des biens laissés après décès par Nicolas Bruéry, négociant parfumeur, en son hôtel (hôtel de Clapiers-Cabris à Grasse), fo 564 et suiv.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Bottaro, « état des sources sur la parfumerie grassoise aux archives départementales des Alpes-Maritimes », Cahiers de la Méditerranée, 92 | 2016, 305-322.

Référence électronique

Alain Bottaro, « état des sources sur la parfumerie grassoise aux archives départementales des Alpes-Maritimes », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 92 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://cdlm.revues.org/8429

Haut de page

Auteur

Alain Bottaro

Titulaire d’un DEA en histoire romaine de l’université de Nice, ancien élève de l’Institut national du Patrimoine, Alain Bottaro est conservateur aux Archives départementales des Alpes-Maritimes et chargé de cours d’archivistique en master 1 Histoire de la Méditerranée moderne et contemporaine et en licence professionnelle Développement et protection du patrimoine culturel. Il est l’auteur de l’ouvrage bilingue franco-italien Les sources de l’histoire du comté de Nice à l’Archivio di Stato de Turin ainsi qu’une série d’articles consacrés aux transferts culturels à l’origine du tourisme dans les Alpes-Maritimes.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Revues électroniques de l’université de Nice
  • Revues.org